Notes de la conservatrice

 

Au sujet de l’action créative et de l’activisme dans le domaine des sciences océaniques

On pense souvent que la création artistique consiste à faire de belles images et que la contemplation de l’océan est l’inspiration d’un paysage maritime pittoresque. Je m’intéresse aux façons dont la création artistique et l’échange de connaissances se croisent et s’informent mutuellement. Plus précisément, mes recherches portent sur la manière dont les pratiques créatives peuvent être intégrées à la promotion de la culture scientifique océanique et à la défense des politiques. Je m’intéresse également à la manière dont les gens – en tant que spectateurs, participants et créateurs – s’engagent dans les conversations sur la précarité environnementale et la justice climatique par le biais d’actions individuelles et collectives.

Les projets d’engagement artistique interdisciplinaires qui se dérouleront tout au long du festival, de juin à septembre et au-delà, abordent un large éventail de thèmes tels que l’océan en tant que sujet de paysage romantique ; la visualisation de données scientifiques ; l’intersection des corps humains et de l’eau ; la nature contemplative du journal intime en tant que pratique de guérison ; l’océan en tant qu’instrument des économies colonisatrices ; les systèmes d’eau en tant qu’êtres vivants distincts de leur valeur pour l’utilisation humaine ; le lien entre les « temps immémoriaux » de la planète et l’urgence du moment présent ; et la reconnaissance que l’eau – des zones humides, des ruisseaux, des rivières et des lacs jusqu’à l’océan – et toute la vie sur terre qu’elle soutient, est une entité qui dépasse l’humain.

Les méthodologies artistiques remettent en question le statu quo de la pensée et de la pratique, en encourageant l’innovation dans toutes les disciplines et en nous ouvrant à des possibilités qui vont au-delà de nos mentalités habituelles. Grâce à des valeurs fondamentales d’inclusion et d’accessibilité, les projets d’artistes et d’animateurs océaniques de cette année toucheront un large public de tous âges et de toutes catégories démographiques pour participer à une variété d’expériences artistiques : environnements immersifs, réflexion collective sur les débris comme « objets trouvés », performances en direct, ainsi que des excursions participatives en espace réel et en ligne, des ateliers pratiques dans des espaces de fabrication et des discussions intersectorielles sur les approches de l’art dans le contexte de la culture océanique. Le partage de ces réinventions passionnantes et provocantes est essentiel pour surmonter la paralysie causée par l’écoanxiété et agir pour assurer la survie des océans, et, par le fait même, la nôtre. 

Il est impératif que nous tous – chacun avec son empreinte unique de connaissances culturelles, de compétences acquises et d’expériences vécues – combinions notre énergie pour aborder collectivement les questions urgentes de notre temps. Restez à l’affût, car je rassemble et partage dans cet espace des pratiques artistiques innovantes, des discussions interdisciplinaires, des visites de studios et des événements au sein de lieux de fabrication.


-Melissa Rombout, Ph. D.

Conservatrice, Programme d’artistes/animateurs de l’océan

Semaine de l’Océan Canada 2022 et Festival d’été